Cet après-midi, j'ai regardé ce film russe de l'époque soviétique en russe ( mais sous titré en anglais, j'avoue !). Ce film est un grand classique en Russie. Tous les ans il passe sur l'une des grandes chaînes TV lors du réveillon de Noël, une sorte de " père Noël est une ordure " version russe.

Merci à Nath de me l'avoir passé ! J'ai passé un super moment bien qu'on ait du faire une pause quand même au milieu... le film dure plus de trois heures ! 

Titre en français : l'ironie du sort ou bonne vapeur.

 

1976 ironiya sudby ili s legkim parom250px-Ironiya1.jpg

Réalisateur : Eldar Riazanov

Durée : 184 min 

Genre : commédie de 1975  

Langue : russe 

Synopsis :

Moscou. C'est le soir du réveillon, un homme (Evguenie ou Jénia de son diminutif) s'apprête festoyer avec sa fiancée qu'il vient de demander en mariage. Juste avant, il part au bania avec 3 amis d'enfance, une tradition pour eux. L'un d'entre eux Pavel, doit repartir juste après à Léningrad ( Saint-Péterbourg) en avion. Le bania se termine en immense beuverie... Ils ne se souviennent plus de qui doit partir à Léningrad. A l'aéroport c'est le grand n'importe quoi et c'est pas le bon qui prend l'avion. Jénia prend l'avion dans un état second... il se retrouve à Léningrad complètement gris, il finit par prendre un taxi pensant qu'il est toujours à l'aéroport de Moscou et indique son adresse de Moscou au taxi. Il arrive à bon port à la même adresse, dans un appartement identique au sien, aux meubles indentiques aux siens (clin d'oeil aux villes standardisées de l'époque soviétique. Les quartiers populaires étaient construits sur les mêmes modèles avec les mêmes noms de rues...). Il s'endort pensant être chez lui. Pendant ce temps là, Nadya, la propriétaire, rentre chez elle et s'apprête à passer le réveillon avec son fiancé Ipolite. Elle découvre un inconnu dans son lit. Lui croit que c'est elle qui est rentrée chez lui...Les quiproquos s'enchainent pour le plus grand plaisir du spectateur. Je ne vous en dis pas plus...A voir absolument ! 

 

Retour à l'accueil