279.JPG

J'ai toujours été fascinée par l'artisanat, d'ailleurs à force de faire d'acheter de l'artisanat dans tous les pays où je vais, je dors avec des masques africains sous mon lit, j'ai même une porte de case africaine dont je ne sais quoi faire, des calebasses, des poteries du Pérou, des coquillages d'Amérique du Sud, un tas de bricoles et d'africonneries qui prennent la moitié de ma maison en terme de place et qui me rendent dingue lorsque je dois faire les poussières...mais bon j'assume.

Aujourd'hui avaient lieu à Kaluga à l'occasion de la fête du printemps des stages pour apprendre à fabriquer des poupées de chiffons et des poupées de tille. 

Voici ce que m'a expliqué Olga, qui m'a servi d'interprète ( elle n'avait pas parlé français depuis 5 ans ! mais j'aimerai parler le russe comme elle parle le français ) :

108.JPG

Les poupées sont les symboles de rites traditionnels.

La plus célèbre étant la fête folklorique " Maslenitsa ", cette fête date de l'ère païenne. Elle est célébrée la semaine précédant le grand carême orthodoxe ( 7 semaines avant Pâques). Elle est donc le carnaval orthodoxe.

Les éléments indispensables de Maslenitsa sont les blinis, symboles païens du soleil. Ronds et dorés, ils sont en fait les ingrédients autorisés par le tradition orthodoxe pendant le carême : le beurre, les oeufs et le lait.

La fête s'achève le dimanche soir, Dame Maslenitsa est mise sur un feu de joie. s'il reste des blinis, ils sont jetés au feu. Les cendres de Dame Maslenitsa sont enterrées dans la neige ( pour fertiliser la terre ), chacun se demande pardon, et le grand Carême commence. Le dernier jour de Maslenitsa est aussi appelé le " Dimanche du Pardon "; Pour les orthodoxes pratiquants, c'est le dernier jour où ils peuvent manger des produits laitiers, du poisson, du vin et de l'huile.

Nous avons fabriqué la poupée " Kouvadka " ( kouvad signifie rite en russe).

Olga m'a expliqué que ces poupées de chiffons étaient fabriquées avec des vêtements usés et des fils et cela sans aucuns points de couture.

La poupée était fabriquée avant l'accouchement pour protéger la femme des esprits malveillants et captait ainsi les esprits du mal, puis elle était brûlée.

Avec l'apparition du christianisme les rites païens disparurent.

les poupées sont alors données aux enfants comme jouets, elles sont suspendues au-dessus du lit.

Elles sont chargée de symboles :

- On utilise des fils rouges pour nouer la poupée. Dans la tradition la couleur rouge est censée attirer à elle les esprits négatifs.

-On fait toujours un nombre impair de tours pour le nouage des fils autour des tissus. Un chiffre pair portant la poisse...( c'est comme pour les fleurs, on n' offre jamais un nombre pair de fleurs).

Pour cette poupée il faut 2 morceaux de tissus ( un pour le corps et un pour les bras), du fils rouge et un bon tour de main !

266.JPG  267.JPG

269.JPG  270.JPG

Puis nous avons réalisé la poupée du printemps " Vesnyanka " ( Vesna= printemps).265.JPG

Cette poupée du mois de mars qui, m'a t-on expliqué, était à l'origine également brûlée selon les rites païens.

Le mois de mars est considéré comme un mois énergétique où les forces entrent en guerre entres elles.

La poupée du printemps doit être très colorée.

les couleurs symbolisent les bonnes émotions, le retour du printemps, la joie.

Voici la mienne :( trop belle !)

286.JPG

On ne dessine jamais le visage d'une poupée parce que sinon ça voudrait dire qu'elle a une âme et si elle a une âme elle peut avoir un esprit maléfique. ( Si j'ai bien compris !)

Voici d'autres poupées chiffons :

082-copie-1.JPG 081-copie-1.JPG

276.JPG  063-copie-1.JPG

la dernière photo représente une poupée que l'on glisse aux doigts des bébés pour les divertir.

Puis j'ai enchaîné avec le stage des poupées à tille.

La " Tille " est le nom du matériaux utilisé pour les fabriquer, il s'agit de résidus de bois, en l'occurrence de résidus de " LIPA " tilleuls, mais on peut en faire dans d'autres essences comme le bouleau par exemple.

097.JPG            094.JPG

On utilise aussi ces résidus pour fabriquer des " Laptis " sorte de chaussons tressés mais également pour la confection de filets de pêche.

096.JPG

Elles ont aussi leurs caractéristiques et leurs symboles.

Par exemple celle-ci était offerte à la mariée et les cordelettes expriment les souhaits : 6 enfants et de bons ustensiles de cuisine.

098.JPG

Celle-là est pour la femme mariée et mère de famille qui a besoin d'aide à la maison : 10 bras parce que c'est vrai je suis tout à fait d'accord avec la coutume russe là-dessus, j'ai besoin d'au moins 4 autres personnes pour m'aider en Russie ! : une cuisinière, une prof de russe, une interprète et une femme de ménage...

102.JPG

Un ange ( pour les fêtes chrétiennes).

106-copie-1.JPG

Celle-ci représente l'hospitalité, vous voyez c'est cool elle offre des baguettes !

117.JPG

On commence comme cela : on prend un tas de résidus de bois qui en plus ne sent pas hyper bon...On coupe les liens, on tire sur les tiges qu'on divise pour faire le corps et les bras.

110-copie-1.JPG

 

On tresse les bras ou on les enroule de fils rouge, en fait c'est d'une grande simplicité et très rigolo ! j'ai beaucoup aimé et puis j'étais avec des enfants russes.

Le lin est utilisé pour l'habillage de la poupée.

111.JPG

Et ça devient de très jolies poupées mais également des animaux ( chevaux, rennes, oiseaux...) qui font la joie des grands et des petits.

107.JPG        104.JPG

Mais ma plus grande émotion de la journée c'est quand ce petit garçon qui s'appelle Dami  et qui avait fait l'atelier de poupée de tille avec moi m'a attendu dehors et m'a donné la poupée qu'il avait confectionné...j'en revenais pas ! Merci Dami !

120.JPG

Retour à l'accueil