J-14

Aujourd'hui jeudi 14 juin, je suis allée visiter une usine de bière avec Kaluga accueil.

j'adore la bière mais je déteste visiter les usines de bière...c'est chiant.

Il s'agit de " Sab Miller " à une demie heure du centre ville environ.

J'ai eu chaud dans les étuves, je me demande comment le personnel arrive à survivre. ça sent la levure un peu partout. Ici en Russie on utilise de l'orge pour le fabrication de la bière car il n'y a pas de culture de houblon. 

On a eu droit à une dégustation de bière après la visite. Elles n'étaient pas vraiment fraîches. On devait les classer par ordre de préférence. Après on a goûté ce qu'ils appellent de la bière pour femmes. Un truc hyper sucré et très pétillant aromatisé chimiquement à la cerise et à l'ananas, imbuvable ! 

Notre chauffeur Evgueni a dégusté lui aussi de la bière... J'étais morte de rire, quand on sait qu'il y a 0 g de tolérance pour l'alcool en Russie.

Vers 14h30, j'ai déjeuné avec Patricia, Odile, M-C et Florence à l'Usadba. Je me dis que c'est sûrement le dernière fois que j'y vais.

Après je suis rentrée car je devais aller chercher mon linge chez ma voisine parce que ma machine à laver est kaput...En ce moment c'est assez spartiate ma vie à kaluga, j'ai été privée pendant 15 jours d'eau chaude, la machine à laver qui tombe en panne, pas de frics,  etc...

Il fait un temps pourri à kaluga depuis début juin, il pleut au moins une fois par jour et parfois c'est carrément le déluge.

Je commence tout juste à aller mieux après 13 jours d'une bronchite carabinée.

J-13

Ce matin, vendredi 15 juin, c'est la journée des courses.

C'est aussi la dernière fois que je conduis le SUV, demain mon permis de conduire international expire.

Je passe prendre Christel en bas de son immeuble et hop on file à Métro puis à Radouga.

J'ai plus un kopec en poche, c'est la misère totale, on a vidé une fois de plus le compte russe en allant passer 3 jours à Moscou pour le pont du 12 juin.

Je file au club, après avoir avalé un vieux reste un peu pourri que traînait dans le frigo J'ai promis aux filles du Scrabble que j'allais passer les voir. Elles sont toutes là : Anne, Flo, Patricia, Odile, Edwige, Natalia. On papote, on parle de tout, de rien, de bouquins, de mon retour en France. Oui, cette ambiance va me manquer... Je venais très souvent le vendredi à 13h pour jouer au Mah jong avec Chantal, Nath et Evelyne. La semaine dernière d'ailleurs on a fait la Der. On mangeait un morceau ensemble, en général je ramenais une pizz'. 

15h20, Karine m'appelle, elle vient d'arriver du boulot et on a décidé qu'on irait ensemble à l'école récupérer le remboursement du trop versé pour le voyage à Moscou des enfants. c'est une aubaine cet argent, j'ai plus un radis en poche et Eric m'a annoncé qu'il sera payé que lundi. C'est ainsi que je récupère plus de 13000 roubles, super je suis riche à nouveau et pour fêter ça, je décide d'accompagner Karine au Métro, c'est vrai que ce matin en course j'ai du me restreindre.

Le soir on mange une excellente raclette chez Karine et Pierre. Un régal.

On se couche tard si bien que le J-12, ce matin au réveil alors que j'éprouvais cette sensation bénéfique que procure plus de 8h de sommeil réparateur, ma conscience me dit qu'il fallait que je regarde l'heure et horreur il était déjà 10h49 ! Ouille et Eric qui a donné RDV à Pierre à 11h00 pour aller aux portes ouvertes de PCMA rus.

Mais en deux coups de cuillère à pot, il était douché et à 11h10 je fermais la porte derrière eux. J'adore ça fermer la porte sur eux et me dire que l'appart m'appartient et que je peux traîner jusqu'à pas d'heure en pyj. c'est juste délicieux. Bon,  je n'y suis pas allée, faut dire qu'il y a un mois tous les membres du bureau de Kaluga Accueil ont été conviées à une visite privée de l'usine organisée par Didier, the boss.

4 h de visite au totale : le ferrage, la peinture et le montage. Une visite très intéressante mais éreintante, j'étais vraiment au bout du rouleau à la fin. 

Pour la visite de l'usine (comme c'était un jour de production), nous avons du toutes etre équipées de chaussures de sécurité, de blouse et de casque pour visiter les ateliers du ferrage et du montage. Quant à la peinture, on a du mettre des combinaisons blanches et des sur-chaussures. L'air chouette ! 

                                     CIMG4756red-1.jpg                 CIMG4763-red-1.jpg        

On dirait des cosmonautes... 

                 DSCN1012-1

J'ai trouvé l'usine très propre. J'ai constaté qu'elle n'était pas beaucoup robotisée contrairement à d'autres usines PSA que j'ai pu visiter en France ou à l'étranger. J'ai été particulièrement impressionnée par le processus en peinture : un passage dans un bain TTS (traitement de surface) qui lave la voiture, puis elle passe dans un bain de cataphorèse (couche anti-rouille), puis elle arrive en étanchéité (pose du mastic sur la voiture), puis on lui pose une couche d'apprêt, ensuite la couleur (la base) puis enfin le vernis. 

Quelques chiffres :

L'usine de PCMA Rus construite en 2010 fait 130 000 m2 sur un terrain de 144 hectares. 

Le CKD (completely knocked down= complètement démonté) fait 120 000 m2, le SKD (semi knocked down)  quant à lui fait 10 000 m2. Il sera bientôt démonté et cette surface sera récupérée pour la " log " = logistique.

Actuellement, l'usine produit des 408 à raison de 20 véhicules par jour. La production va monter en cadence puisqu'elle atteindra fin juillet le nombre de 200 véhicules par jour.

Il y a pour le moment une seule tournée : 6h-15h.

La commercialisation se fera fin août, juste après le salon de l'Auto à Moscou.

Au niveau des investissements celà représente 500 millions d'euros, ingénierie inclue.

Mitsubishi possède 30% des parts et PSA le reste.

Il y a pour le moment 1556 employés russes ou assimilés dont 270 Assistants techniques et 70 expats.

Les japonais expatriés ont un contrat de 5 ans et rentrent au Japon 2X par an. Leur famille reste au japon.

 

En ce moment j'ai l'impression d'être dans un tableau de KLIMT... dans des " eaux mouvantes "...

 

klimt-gustav-eau-mouvante.jpg

 

Merci Laurence pour ton post, ça m'a fait hyper plaisir ici 

Je n'arrive pas à réaliser que je pars définitivement... peut être parce que je n'ai pas de déménagement à faire (enfin c'est Eric qui va s'en occuper plus tard cet été), que je pars avec ma valise de 23 kg le 28 juin et que j'ai vraiment l'impression de partir juste en vacances.

 

Retour à l'accueil