Je vais vous parler un petit peu de Kaluga, car ça fait maintenant + d'un an et demi que j'y vis.

Kaluga, ville de Russie centrale est le centre administratif de l'Oblast ( région) de Kaluga.

Kaluga a été créée en 1371.

124.JPG

Elle se situe à 188 kilomètres au sud-ouest de Moscou, sur la rivière de l'Oka.

La région de Kaluga partage ses frontières avec les oblasts de Moscou, Toula, Briansk, Smolensk et la région d'Orel.

La ville de kaluga compte 329 000 habitants.

La superficie de l'oblast de kaluga est de 29 900 km 2.

Les conditions climatiques y sont continentales ( en gros l'hiver on crève de froid et l'été on a trop chaud)

Il faut savoir qu'en moyenne, il fait -10°C en janvier et +25°C en juillet.

Constantin Tsiolkovsky ( 1857-1935) (info), le pionnier de l'austronotique, a vécu et travaillé comme professeur à Kaluga.

Il y a deux maisons à Kaluga où il vécu, elles se trouvent dans la rue qui porte son nom.

293.JPG La plus célèbre a été transformée en musée en 1936, elle se situe au sud de la ville près de l'Oka, achetée en 1904 par Tsiolkovski, il y vécut presque 30 ans.

En 1908, suite a des inondations, il la rénove et fait construire une mezzanine avec une véranda qui avait deux sorties depuis le toit d'où il effectuait ses expériences d'aérodynamiques.

 

295.JPG               296.JPG

Kaluga est considérée par les russes comme étant un territoire à haut potentiel scientifique. Les sciences y sont enseignées par plus de dix instituts.

Les universités et les écoles supérieures par spécialité sont nombreuses.

Les plus célèbres sont l'Université Pédagogique de Kaluga et l'université des sciences et des Techniques.

Voici le théâtre de Kaluga, situé un petit à l'écart de la rue Kirova, près des bassins d'eau où les jeunes mariés viennent se prendre en photo.

Le théâtre a été fondé en 1777 par Kretchetnikov ( premier gouverneur de la région de Kaluga ) puis reconstruit en 1958.

Le théâtre, très fréquenté, offre un beau panel de spectacles, de très bonne qualité.

P1080792P1080794

Près du Théâtre, sur la rue piétonne en face se trouve le " Kilomètres zéro " de la région de Kaluga, installé là depuis 2009 lors de la restauration de la rue du théâtre. Les pavés qui l'entourent datent du 19ème siècle.

234.JPG

Il y a des très belles maisons mais elles sont plutôt rares, voici l'une des plus belles de Kaluga.

144

Il s'agit de la propriété de Térénine, construite entre le XIXème et le XXème siècle dans le style renaissance française.

Térénine était un commerçant extrêmement riche, et on peut encore apercevoir sur le fronton les armoiries de la famille avec le lettre majuscule " T "

Avant la révolution, la maison prospérait dans diverses activités lucratives ( atelier d'horlogerie, studio de mode, confiserie...) en 1929, elle a abrité le Comité du Parti et de la ligue des jeunes communistes. Puis à partir de 1990, elle devint la " maison des mariages ".

Elle est actuellement en rénovation.

Kaluga est une ville de contrastes avec des centres commerciaux récents : Kaluga XXI BEK ( siècle).

182

qui hébergent des enseignes européennes comme, Adidas, Yves Rocher, Springfield... 

085 176

 

De nombreux magasins de godasses, il y a Chester aussi ( marque anglaise)

083-copie-1.JPG

 

Le SK PLAZA qui va abriter  de nouveaux magasins dans un avenir proche ; pour l'instant il y a Nach Dom qui est une sorte de caverne d'Ali Baba où l'on trouve un peu de tout : vaisselle, produits d'hygiène et d'entretien, bricolage, sport, déco...

181

Mais à côté de ça vous avez toujours un côté rétro et vintage, comme ces camions de lait où les gens viennent avec leur pichet ou leur bouteille pour se ravitailler (il existe aussi en Angleterre des livreurs de lait mais c'est un peu différent...) ou encore de sublimes maions en bois qui pour la plupart sont en ruine ou en bonne voie de l'être mais qui font toutefois le charme de Kaluga. Situées au coeur de la ville ( mais pas seulement), celles-ci n'ont ni eau courante, ni électricité, ni le tout à l'égout...et sont vraisemblablement vouées à être rasées et remplacées par des constructions neuves mais sans âmes.

P1050174P1080764

Au niveau des voitures, le contraste est également frappant : la lada et la Jigouli côtoient les 4x4 noirs aux vitres teintées et il n'est pas rare de croiser des Porsches Cayenne ici à Kaluga.

P1080817  008-copie-1.JPG

Ce qui est remarquable aussi à Kaluga, ce sont ces magnifiques fenêtres en dentelles des maisons en bois mais souvent dans un état de délabrement avancé.

P1080826.JPG  P1080760

P1080768 P1080829.JPG

118

La ville de Kaluga regorge de ces vieilles maisons en bois ( Rue Smolenskaya, Gorkogo, Nikitina, Voskresenkaya, Lenina...) et qui apparemment ont beaucoup servi de décors de tournage, car elles avaient un côté raffiné et  suranné qui plaisait beaucoup aux cinéastes soviétiques.

Malheureusement c'est tout un patrimoine datant de l'époque tsariste qui est en train de tomber en ruine.

Pour continuer dans le style traditionnel, voici la maison des Artisanats ou maison des Artisans ( rue Grigorov, 9), situé dans une ruelle au milieu d'immeubles en béton. Cette construction dénote dans ce décor de part ces sculptures ajourées et ses ornements datant du XXème siècle.

Le musée a été ouvert en 1982 dans l'ancienne maison des bûcherons de Kaluga des frères Slesarevy. Il a été désigné en 2005 comme l'un des 3 meilleurs musées régionaux de Russie.

P1120362

Voici la gare 1 de Kaluga

800px-Kaluga-1 station 01

L'entrée de la gare de Kaluga 1

gare-kaluga.JPG 

Voici la gare de Kaluga 2

P1330894.JPG P1330895.JPG

Voici l'intérieur d'une première classe d'un des trains qui fait Moscou-Kaluga ( le trajet dure 2h40) : télés rétros qui diffusent des séries vintages, le son est absolument atroce ( le pire c'est quand on le prend le matin à 7 h, où on est à moitié dans le gaz ! ), il y a 2 télés par compartiment. Il y a 3 classes, la troisième classe est très spartiate, en guise de siège ce sont des bancs (style bancs d'église mais je suis sure qu'on mieux assis sur un banc d'église). Il y a une femme qui vient avec un caddy proposer des chips et de la bière chaude...Les WC !!! = indescriptibles, en gros il faut se retenir...

iphone-010.JPG                            iphone-011.JPG

Voici quelques vues générales de Kaluga.

celle-ci donne sur le pont et la rivière Oka.

P1080579

Vue sur la rivière et la fusée "BOCTOK".

P1080558.JPG P1080560.JPG

C'est vrai que si l'on compare Kaluga a une ville française, ce qui va marquer d'un premier abord c'est cet aspect vieillot de la ville, la vetusté de certains bâtiments de la ville et le manque d'entretien. En revanche il y a des très beaux parcs à Kaluga ainsi qu'une multitudes de squares pour les enfants mais je trouve que la ville serait embellie si les services publics développaient l'aménagement des espaces verts. Le centre ville va vous paraître petit alors que c'est une ville de 329 000 hts et qui est très étendue.

Le marché est un lieu qui tient une place très importante à Kaluga. Il est ouvert tous les jours et on y trouve de tout. Les kalougiens aime beaucoup aller faire leurs courses au marché, c'est une pratique qui n'est pas devenue marginale comme en France.

Les transports en communs vous paraitront vétustes aussi ( trolley bus, bus Paz à gaz, taxis-lada...) mais le réseau est bien développé : voici l'ensemble des lignes que couvrent les Trolley-bus.

kaluga

Mais rassurez vous tout celà ne nous empêche pas de vivre dans de bonnes conditions, ici à Kaluga.

 

Visite du centre ville de kaluga

 

 


C'est n'est pas moi qui les ai motivées mais ce sont elles, les participantes, qui m'ont motivée à faire cette visite des quartiers pittoresques de Kaluga.


Il faisait froid et la pluie menaçait...j'étais sur le point d'annuler la visite. Mais ce matin là on s'est toutes connecté sur la page facebook de " kaluga accueil " et on a décidé d'y aller en dépit du froid et de la pluie menaçante.


                         


Le rendez-vous avait été pris à 10h00 sur la place de la Victoire. L'occasion de connaître l'histoire de cette place, sur laquelle un monument fut érigé en 1966 pour les 25 ans de la libération de Kaluga par l'Armée rouge. En effet, en 1941, la Weimar a envahi Kaluga pendant presque 3 mois. La tombe du soldat inconnu est gardé chaque matin pendant 2 heures pas des élèves de l'école militaire de Kaluga.


                         


Puis nous nous sommes dirigées vers l'église St Nicolas pour y admirer les îcones miraculeuses qui se mirent à couler de la myrrhe en 2002.


Nous y avons découvert les petits pains utilisés par l'église orthodoxe pour la communion ( prosfora). Il sont ornés d'une croix et des lettres IC,XC,NIKA signifiant : Jésus, Christ, Victoire (en grec)


                       


Nous avons poursuivi notre visite vers la vieille ville en bois, où se trouvent des rues entières de maisons en bois datant de l'époque tsariste. Nous avons pu admirer les dentelles en bois sur les architraves et les fenêtres. Ouvrages splendides et délicats.


 


                                            


Nous avons pu constater que toutes les maisons n'ont pas l'eau courante.


                                                                                      


Nous sommes passées par un autre quartier historique où l'on peut admirer des maisons aux façades magnifiques datant de la fin du XIXème siècle mais qui malheureusement sont en très mauvais état.


L'une d'entres elles, a particulièrement attiré notre attention, il s'agit de la propriété Térénine. Construite dans le style de la renaissance française, c'est certainement l'un des plus beaux édifices de kaluga, il est actuellement en cours de rénovation.


                            


Juste à côté nous sommes entrées dans une petite boutique dont l'intérieur est joliement décoré en bois peint de Khokhloma. Ces décorations auraient 190 ans  !


                             


Transies par le froid et la pluie, après 2 h de marche, nous nous sommes réfugiées au chaud dans un restaurant près du théâtre pour nous restaurer et nous  avons continué à parler de l'histoire de la ville de Kaluga.


A peine rentrée chez moi, j'ai vu qu'il faisait un soleil magnifque dehors ! mince alors...


Je remercie toutes les participantes et j'espère les revoir très bientôt.


Merci aussi à Carole Pompon, qui grâce à son guide précieux, m'a permis d'organiser cette visite.

Retour à l'accueil