Hier matin a eu lieu le Rallye de kaluga, qui a lui tout seul a nécessité une vingtaine d'organisateurs au total.

Le but étant que les nouveaux arrivants découvrent Kaluga, ses transports en commun, ses lieux insolites et parfois désopilants, tout cela dans la joie et la bonne humeur. 

Les enfants étant totalement pris en charge par des organisateurs bénévoles.

L'aide de l'association a été primordiale en ce qui concerne la coordination et l'organisation des différents groupes d'enfants.

Un travail de longue haleine qui a commencé en mars et qui s'est fini à l'arrache jusqu'à 3 h du matin à la maison la veille du rallye. Ambiance électrique...

P1260478

 

80 participants pour cette rentrée 2011, repartis en 10 groupes d'adultes de 5 à 6 personnes et 4 groupes d'adolescents.

Cette année la pluie a accompagné nos participants jusqu'à la fin du Rallye et malgré les prévisions météo désastreuses, personne n'a annulé sa participation. Bravo aux participants !

Cette année, le rallye s'est corsé : il y avait beaucoup plus d'étapes (11 pour les adultes et 8 pour les ados), le parcours a été complètement renouvelé, nous avons eu droit a des surprises : 2 ateliers-musée avaient été réservés rien que pour les participants. Des musées dont j'ignorais l'existence au coeur de la ville (un musée de poupées traditionnelles où nous avons pu nous restaurer autour du samovar avec thé et brioches); enfin tout près de la place de la Victoire, un musée traditionnel à l'étage duquel se trouve un atelier de poterie où nous avons modelé un petit lapin.

Quant à moi, tout comme l'année dernière j'encadrais un groupe d'ado. je tiens à dire que je ne connaissais ni l'itinéraire, ni les énigmes, ni en quoi consistait les surprises.

Au début ça allait, on a vite démarré et en plus il pleuvait peu.

ça alors ! ils n'ont même pas reconnu Yuri Gagarine alors que cette année il a été beaucoup célébré à Kaluga, j'en suis restée comme deux ronds de flanc et puis un d'eux m'a dit : " on a jamais vu un russe sourire " bah ...

P1260487.JPG

On a traversé le fameux pont de pierre où la tradition locale veut que les mariés posent un cadenas le jours de leur mariage avec leurs initiales ou prénoms pour sceller leur amour. Une autre tradition veut que le marié porte la mariée en traversant le pont.

Ici donc (photo de droite), grâce à la clé qu'on a failli perdre...on devait retrouver notre cadenas.    

P1260489.JPG P1260490.JPG

Énigme : " elle a la tête en l'air et les pieds dans l'eau, qui est-ce ? " ma fille trempée jusqu'aux os  ?? Non !

Alors que des trombes d'eau s'abattent sur notre groupe lorsque nous arrivons au parc Kulturi, j'ai juste le temps de prendre cette photo avant que mon objectif ne soit complètement recouvert de gouttelettes. Non ils ne font pas du chiqué sur cette photo pour imiter la jeune fille au parapluie ! (la réponse à l'énigme), ils s'abritent réellement.

P1260494

Une fois l'averse passée, nous reprenons notre chemin, c'est là que les emmerdes ont commencé...

Lénine devait nous montrer le chemin... puis nous devions prendre la rue du Monastère et tourner à la troisième rue à droite, ensuite il suffisait de suivre les flèches, simple non ? le pire c'est qu'en plus on avait croisé un groupe qui allait dans le bon chemin et qu'on s'est dit que c'était pas possible qu'on nous emmène par là, alors nous on est parti à la recherche de notre monastère (Pfff en plus il n'était pas question de trouver un monastère mais d'aller rue du monastère), on a remonté la Lénina, puis nous nous sommes retrouvés dans la plus vieille église de kaluga, puis devant un palais ministériel orange (j'avais déjà du appeler au moins 4 fois mon mari: " -mais où est ce que vous êtes ? mais c'est pas possible, vous êtes nuls ou quoi ? ...").

J'étais au bord de la crise de nerf (mon mari aussi il parait), on avait tourné en rond pendant 1h30 pour se retrouver au final au fin d'un ravin... Il fallait le faire non ? j'ai encore le souvenirs de mes 6 enfants blottis les uns contre les autres assis sur le parvis d'une église sous leur parapluie alors que des trombes d'eaux s'abattaient sur eux. Je pense que si on m'avait fait un encéphalogramme à ce moment là, on aurait pu dire que j'étais morte cérébralement. Je rappelle mon mari qui me dit de ne pas bouger qu'il va venir me chercher. Black out. (je remercie d'avance Chloé qui va me faire un croquis de cette scène demain). 

Puis mon portable sonne, je sursaute. C'est Alice que j'avais appelé 1h30 avant pour lui dire que son équipe s'était sans doute trompée, (à tord !) je lui raconte ma déconfiture, elle m'explique où je dois aller, je pense comprendre, mes neurones semblent se reconnecter, je reprends du poil de la bête, je décide de remonter le ravin, je rappelle les enfants, ils sont faiblards, il est 13h30, ils sont trempés, on a rien mangé mais j'ai bon espoir.

En haut du ravin, on aperçoit un groupe, doux jésus ! on est sauvé...On trouve la maison, on est accueilli à bras ouverts par des bonnes fées qui nous servent du thé et nous donnent de la brioche autour du samovar, on dévore tout, on a jamais été aussi content de trouver de la nourriture et même moi qui n'aime pas boire du thé, j'en bois plusieurs tasses. On se requinque, les enfants reprennent des forces et autour de nous des centaines de poupées. On est dans le musée traditionnel de la poupée de kaluga. On nous explique que chaque poupée a sa signification propre, ce n'est pas un jouet mais un objet chargé de valeurs et de traditions.

 

P1260510.JPG P1260508.JPG

Après ça, tout va bien, c'est ragaillardi qu'on reprend tous la route malgré la pluie qui continue à tomber mais par intermittence. Au final, on aura fini les énigmes à 16 h. Notre groupe a même gagné le Rallye enfants. yesss !

Cependant ma fille ne veut plus de moi comme accompagnatrice, elle trouve que je ne suis pas à la hauteur et moi j'approuve.

Et moi comme à mon habitude je ne prends que le bon pour oublier le mauvais et comme le dit si bien MC Solar :

" Je sais que plus tard dans mes souvenirs

Il y aura autre chose que de longs soupirs

Il y aura de la joie et des couleurs vives 

Et le sentiment d'être toujours ivre "

Le soir c'est avec le sentiment de ne plus avoir de jambes que j'ai regagné le pub 102, où l'association avait organisé la remise des prix autour d'un buffet.

C'est avec un plaisir délectable que j'ai vu remettre le trophée à la capitaine de l'équipe gagnante : un nain de jardin que j'avais du aller acheter la veille du rallye dans un grand magasin du centre de kaluga en catimini, limite quand il fait nuit noire histoire d'être sure de ne pas être vue. Et comme vous pouvez l'imaginer je n'avais qu'une peur : rencontrer une française alors que j'avais un nain de jardin géant dans les bras...vous imaginez le truc ?"  ah Louise mais qu'est ce que tu fais avec un nain de jardin ? "

-Ben en fait je manque de déco... c'est pour mon salon....tu vois... ? non...? 

Donc Laurence, toi qui a gagné le trophée du rallye, félicitation ! il me tarde d'aller chez toi boire un pot afin de voir ton nain que tu as l'obligation de laisser dans ton salon à la vue de tous.

 

P1260583.JPG

 

On a fini la soirée entre bloogeuses de kaluga, un verre de bière à la main, à chipoter du fromage : Anne-Claude, moi et Laurence.

 P1260586.JPG

pour conclure : 

Le rallye une réussite. On attend l'édition n° 3 avec impatience.

En ce qui concerne mon blog je vais certainement faire des heureux (merci à Pascale et à Caroline D. pour leurs commentaires qui m'ont fait chaud au coeur) car je continue mais juste pour le fun.

 

 

Retour à l'accueil