Le cercle littéraire s'élargit; Eric le pommier a été ravi d'accueillir 2 nouvelles recrues : Mickael L. et Marie-Christine. 

 

Eric le Pommier, fasciné par Léon Tolstoï, avait lu sa bio...une vie, qui a son goût, a été galvaudée. Et il avait même poussé une pointe jusqu'à TOULA pour y visiter sa demeure à Iasnaïa Poliana.

Ce soir il nous parle de son génie littéraire avec  " Maitre et serviteur " 

Il a lu comme tout le monde ( long time ago ) son chef d'oeuvre:  " Anna Karénine " mais voilà, les prénoms en -OV, les longueurs, la multitude de personnages ont fait qu'il n'a pas abordé l'oeuvre dans toute sa profondeur mais le fait de vivre dans le pays en question change la donne. 

Il a également présenté " Lou Andréa Salomé, histoire d'une femme libre " de Françoise Giroud, qu'il n'a pas aimé, enfin du moins le personnage ! 

 

Pierre nous parle du livre de David S. Khara " Le projet Blieberg

Pierre a également lu " l'évangile selon Pilates " qui avait été présenté par Pascale précedemment. Il a adoré et le recommande fortement. Eric, lui nous recommande fortement Tolstoï !

                           

Gérard présente un Fred Vargas qui nous le rappelons est un auteur féminin...

C'est hyper bizarre... là en relisant mes notes, je me rends compte que je n'arrive pas à lire mon titre, il y a des raturages, c'est horrible ! c'est écrit " Guerre et Paix "... en fait il ne s'agit pas du tout de mon écriture...Eric !!!!

Mickael m'épate en présentant son livre Paul Auster " Brooklyn folies " en VO ! L'idée que je me faisais d'un cercle littéraire prend ici toute sa signification. Le niveau ne cesse d'augmenter...Eric nous explique qu'on devrait lire Tolstoï en VO ! 

Anne-Claude a déniché un livre qui doit dater de la guerre 14-18, il est tellement vieux qu'on se demande comment on arrive encore à tourner les pages jaunies et qu'elles ne se désagrègent pas entre mes mains. En fait elle le tient de sa mère et a couté 500 francs ! Mais elle a quelle âge ta mère Anne-Claude ? 

Il s'agit de " KOCH ET MOI " (the plague and i) de Betty mac Donald.

Puis d'autres livres encore : G. MUSSO " Seras tu là ? ". Sur cet auteur, il est dit au cercle qu'il suffit d'en lire un et on les a tous lu...Eric nous dit que c'est pas le cas de Tolstoï, en lire un n'est pas suffisant !

Jeyffrey Archer " seul contre tous " (polar) et Robert Crais " le dernier détective ".

On se détend car pour une fois, Irina n'a pas fait cramer de cockies en les réchauffant au four...et Eric paye une tournée générale de bière pression.

karine présente des BD, ce sont celles de Régis Loisel et Jean-Louis Tripp :" Magasin Général ". Je n'ai pas le temps de réagir qu'elles sont déjà empruntées ! 

                               

 

Eric pense que Tolstoï en BD ça doit être top !

 

Joëlle avait de sacré apriori sur Amélie Nothomb, elle s'était longtemps refusée d'en lire parce qu'elle était tombée sur un livre atroce où il était question de nourriture et d'anorexie, quelque chose de sombre et de malsain...

Il se trouve qu'elle est tombée sur un petit miracle de l'auteur : " Ni d'Eve ni d'Adam " .

A lire ou a découvrir même si on n'aime pas l'auteur, de même pour Tolstoï nous assomme Eric...

Christel a lu le syndrome E de franck Thilliez. Anne-Claude l'avait présenté la fois dernière et avait été choquée sur les informations concernant les images subliminales. Christel nous explique que ce qui l'a frappée le plus dans ce livre est la manipulation cérébrale. 

Au fait saviez vous que dans Bernard et Bianca il y a une image subliminale ? Si si, Biance soulève sa jupe ! suis sure que vous ne regarderez plus ce dessin animé de la même manière.

Elle nous présente " le livre sans nom" qui a connu son succès grâce à internet.

Et dans sa revue " Alibi " que tout le monde au cercle connait maintenant il y a justement une interview de l'auteur anonyme du livre sans nom.

Elle nous présente aussi : " Sorry " de Zoran Dzvenkar.

Mickael recommande fortement aux amateurs de polars et de sensations fortes : " un tueur sur la route " de James Elroy 

Eric dit que dans les Tolstoï il y a vachement de sensations fortes, par exemple quand l'héroïne d'Anne karénine se jette sous le train c'est terrible non ? Céline me demande si elle peut lui jeter mon clafoutis à la framboise à la figure ! 

Caroline prend la parole et nous présente : " Chronique d'un médecin légiste " de Michel Sapanet.

Il parait que ça détend toutes ces histoires d'autopsies !

Céline nous fait passer dans la grande pièce du club pour nous faire écouter des extraits d'un CD qu'elle a acheté pour sa fille de 4 ans: " le vilain petit canard " d'Anna Karina.

                              

Guy a lu " Bien entendu c'est off : ce que les journalistes politiques ne vous racontent jamais " et n'a aucunes révélations croustillantes à nous faire part !

Pascale nous parle " d'Olympos " de Dan Simmons.

Quant à moi j'ai présenté " Coeur de chien " de Boulgakov.

c'est l'histoire d'un chient errant très gentil (Bouboul) qui se fait recueillir par un professeur de renom à Moscou. Après l'avoir soigné et nourri, ce professeur lui greffe les testicules et l'hypophyse d'un homme fraichement trépassé. Le chien se transforme petit à petit en humain et il s'avère que le chien devenu le citoyen " Bouboulov " hérite des vices du donateur : la vulgarité, le mensonge, l'alcoolisme, le vol. Ce livre avec son côté Frankenstein des temps modernes est en fait une critique entre autres du système soviétique qui était à la recherche de la création d'un homme nouveau. On voit bien que Boulgakov voit d'un mauvais oeil la pratique de la " table rase " la destruction totale de la culture et ne pense pas que " l'homme nouveau " puisse naitre de la révolution.

Tolstoï disait : " Si vous voulez être heureux, soyez le ! " et ce qui est certain c'est qu'au cercle on l'est !! 


Retour à l'accueil